«

»

Déc 02 2018

Antoine Lay a eu du bol

Antoine Lay le reconnait lui même : « J’ai eu du bol ! J’étais chauffeur en Algérie de 1960 à 1962. »

Pourtant, lorsqu’il est arrivé du Maroc où il était depuis 1958 avec les Zouaves d’Afrique, il a été témoin d’une scène dramatique en arrivant en Algérie sous la neige. Alors qu’il suivait un GMC avec un légionnaire assis à l’arrière, les jambes balantes dans le vide, il a vu le véhicule sauter sur une mine. Le soldat de la Légion a eu les deux jambes emportées.

Drôle d’entrée en matière pour ce natif d’Osserain qui a passé les trois nuits suivantes sous la tente aux courants d’air, sous la neige, et sans pouvoir fermer l’œil.

Aujourd’hui, Antoine Lay vit paisiblement avec sa femme Paulette au chemin Larrimou.

D’Aubertin, il peut voir la neige… sur les Pyrénées.