«

»

Oct 08 2019

Des Jurats corrompus à Aubertin ?

26/07/10 – Une pièce de procédure de 1760, retrouvée aux archives départementales, fait état de l’audition de quatre jurats d’Aubertin (le mot jurat désigne les élus communaux) : Dimbès, Laplace et Larriu, dont le premier d’entre eux : Bayle, accusés de « pignoration » envers des Aubertinois. Le mot pignoration, issu du vieux français, signifie « saisie d’un gage ». Les élus, de connivence, réclamaient des « cottises pour les jurats »aux habitants du village. Usant d’ordonnances falsifiées, ils envoyaient les gardes Branet et Laget  récupérer les comptes, faute de quoi, ils avaient ordre de pignorer bêtes ou meubles. Flairant l’entourloupe, les deux gardes remirent le butin aux deux anciens gardes Lamazouère et Pampelonne qui avaient déjà refusé d’exécuter cette mission frauduleuse. Ils s’empressèrent d’alerter la justice.

Le déplacement « du commissaire Du Puyou en la maison du sieur Dupont, chirurgien et cabaretier à Aubertin le 17 ème jour du mois d’aoust 1760 », ne passa pas inaperçue. Les jurats prévenus : étaient présents, sauf le sieur Larriu décédé depuis les faits qui remontent à 1758. Présumé innocent le sieur Bayle dans son rôle de Jurat du village, écouta le récit des faits et les accusations des nombreux témoins qui ne le ménagèrent guère.

Le rapport de police s’en tenant aux faits et aux paroles de chacun, on ne sait ce qu’il advint de nos élus d’Aubertin, faute de traces de jugement.

JPEG - 115.6 ko
JPEG - 110.9 ko
JPEG - 147.5 ko
JPEG - 134.5 ko
JPEG - 136.9 ko