«

»

Oct 08 2019

La fin de la noblesse à Aubertin en 1794

21/07/13 – A la révolution, François-Louis de Navailles, seigneur d’Aubertin, baron de Mirepeix, vicomte de Saint-Martin, seigneur d’Assat, Abos, Tarsacq, Parbayse, Besingrand, Arzacq, Marsillon et autres lieux, fuit la France et son château d’Aubertin pour se réfugier en Espagne. Certainement à Saragosse, ville natale de sa grand-mère Thérèse Du Plaa. Revenu en France, il est arrêté sur dénonciation le 26 octobre 1793. Il est incarcéré pendant la Terreur et jugé par le tribunal révolutionnaire en 1795. Il meurt le 29 août 1800, paralysé des bras et des jambes.

Le château de Navailles, confisqué par les révolutionnaires, est vendu le 1er novembre 1794 au sieur Peyré de Bergerou d’Aubertin lors d’une vente à la bougie.

Gouache du château de Navailles qui doit dater de la fin du XVIIIe

Encre de chine ayant servi à l’étiquette du Château de Navailles grand cru de jurançon 1929

Le château de Navailles dans les années 80

Historique du château de Navailles

Un historique qui a servi à Francis Paul pour promouvoir le millésime 1990 de son Jurançon d’Aubertin, donne ces précisions sur le château de Navailles :

– IIIe siècle – Oppidum, camp Romain fortifié

– XIIe – Château féodal de la lignée des seigneurs d’Aubertin

– XVIe/XVIIe – Château renaissance construit par Jean d’Artiguelouve

– 30 juin 1640 – Achat du château par Jean de Navailles de Mirepeix, puis la lignée des Navailles, Pierre, Galatoire, Antoine, Jean-Louis, Louis-François.

– 1789 – Confiscation des biens des nobles et des émigrés au profit des biens nationaux

– 11 brumaire de l’an III – Achat par Peyré de Bergerou, puis la lignée des Peyré

– 1967 – Achat par Lucien Paul et son épouse Henriette Peyré

– 1990 – Donation en faveur de Françis Paul

– 2008 – Achat par la cave coopérative de Gan-Jurançon

Le vignoble

– On trouve sa trace avant la période Romaine, on peut estimer la présence de vignes en Béarn à environ 2000 ans

– 1678 – Inventaire du vignoble par Jean de Navailles

– 1789 – Inventaire précis du vignoble du château de Navailles qui est de 4 Ha

– 1793 – Achat du vignoble, du château et de La Commanderie par Peyré de Bergerou. La Commanderie de Lacommande devient le chai du château de Navailles

– 1910 – Le vignoble est entièrement détruit par une attaque de Phylloxéra et d’oïdium, Célestin Peyré replante 2,69 Ha

– 1986 et 1987 – Arrachage des vieilles vignes et replantation par Francis Paul

– 2008 – Achat du vignoble par la Cave Coopérative de Gan-Jurançon