La messe dans les tribunes après le foot à l’Entrain d’Aubertin

31/05/12 – C’est au cours d’une réunion de travail sur les routes départementales que ces deux anciens footballeurs se sont rappelés avec beaucoup de complicité, les vieux souvenirs de l’Entrain d’Aubertin.

Michel Chantre, aujourd’hui maire de Simacourbe et conseiller général, rappelait à Philippe Boillot, les dimanches de la coupe des vignerons à Aubertin, lorsque l’abbé Cabanne arrêtait toute activité sportive à onze heures, pour célébrer la messe dans la petite tribune de l’Entrain. Après quoi, le football pouvait retrouver ses droits. Pas de dimanche sans foot ni messe à Aubertin.

Une coupe des vignerons qui voyait de nombreux petits village se rencontrer avec des allures internationales lorsque les Portugais de Pau, le hogar Espagnol, les marocains et même l’équipe des gens du voyage se déplaçaient à Aubertin.

“L’abbé Cabanne ne regardait pas si tu étais baptisé ou non, chrétien ou pas, pourvu que tu tapes dans le ballon rond.” S’amuse à rappeler le maire d’Aubertin qui poursuit d’un œil malicieux en regardant celui de Simacourbe :

“Il y avait des villages où il était impossible de gagner, tant la défense était apre !”

Cinquante ans après, l’abbé Cabanne fait encore parler de lui et de son petit village où il fit raser une colline pour faire un stade à peu près plat. Sacré bonhomme !

JPEG - 77.6 ko

Philippe Boillot et Michel Chantre (à droite)