«

»

Oct 08 2019

La vieille école cachait des souvenirs

07/06/13 – Chaque jour apporte une nouvelle découverte, mais ce sera certainement la dernière trouvée par les ouvriers qui ont terminé la démolition du plancher de l’école d’Aubertin. C’est en effet entre les lames de parquet que ces feuilles et ces cahiers d’écoliers se sont glissés il y a plus de 60 ans. Parmi une multitude de papiers rongés par les souris, nous avons retrouvé le cahier du jour de Louisette Castéra dont la page datée du 22 mai 1954 est en partie déchirée. Vous apprécierez la qualité de l’écriture à la plume Sergent Major et la morale de cette page : « Les méchants n’ont pas d’amis »

La vieille école cachait des souvenirs

jeudi 6 juin 2013, par Mairie d’Aubertin

06/06/13 – Les vieux bâtiments gardent dans leurs murs, des petits souvenirs égarés et oubliés qui ressurgissent lorsqu’on y fait des travaux de rénovation. Les ouvriers de Genibat qui travaillent en ce moment dans l’école d’Aubertin, ont pris soin de mettre toutes ces trouvailles de côté pour notre plus grand plaisir.

Une édition de « La Dépêche » du 14 mai 1940 qui relate le début de l’offensive allemande a été retrouvée dans le grenier.

Un cahier d’écolier de la fin des années 50 ayant appartenu à Bertrand Peyroutet, débute tous les jours par une leçon de morale. Calcul et dictée sont les matières principales de ce cahier du jour plutôt bien tenu.

La composition française de Charlette Camy, le jeudi 13 janvier 1947 en classe de 3e.

Cette lettre des écoliers d’Aubertin du lundi 24 juin 1906, à leurs maitre d’école.