L’histoire de l’école d’Aubertin

10/02/11 – Au moment où le conseil municipal en ce début d’année 2011, vient de se prononcer pour la mise aux normes du bâtiment scolaire (isolation, chauffage, électricité) et envisagé l’extension de la garderie, nous vous proposons de revenir sur l’histoire de notre école. 160 ans parcourus en quelques lignes et documents d’époque.

Autrefois, l’école d’Aubertin était à… Lacommande. Bien que cela puisse paraître bizarre, c’est tout à fait logique, puisque Lacommande est devenu village, après que ce quartier se soit séparé d’Aubertin en 1773.

  • En 1848, le conseil municipal d’Aubertin décide la séparation des écoles de Lacommande et d’Aubertin. La première école d’Aubertin sera installée dans deux pièces de la maison du maire nouvellement élu, Jean Hourcade, actuelle maison de Joseph et Marie Bonabeau.

  • En 1875, le conseil municipal d’Aubertin décide de construire un bâtiment école/mairie.

  • Un an plus tard, l’emplacement du bâtiment est décidé. Il sera construit derrière l’église

  • En 1879, le conseil municipal fait appel à deux architectes pour le projet d’école/mairie.

C’est le projet de G Serres qui sera retenu.

  • En 1905, la mixité est enfin autorisée à l’école d’Aubertin. Garçons et filles travailleront dans la même classe.

  • En 1909, l’instituteur Eyt fait une demande de travaux pour supprimer le courant d’air glacial qui vient balayer l’école. Il explique par un plan détaillé au maire, monsieur Loustalot, les travaux à réaliser.

La cour de récréation fut créée bien après la réalisation de l’école que nous connaissons maintenant. Autrefois, devant l’école et de l’autre côté du “vieux” chemin communal, il y avait un ravin qui descendait à pic sur le chemin Laymar. On pouvait y descendre par le chemin rural de Cazenave qui passait juste derrière le fronton actuel.

Pendant la récréation, les enfants jouaient sur le chemin qui n’était guère fréquenté à cette époque.

  • En 1948, le maire d’Aubertin François Cassieula et son conseil municipal, composé de messieurs Bascourret, Labayrade, Lahoussère, Naudon, Bordenave Jules, Bordenave Pierre, Caubeig, Bayle, Peyroutet, Darribau, Pédelacq et Cambot, ont décidé d’acquérir le terrain de Monsieur Pierre-Eugène Couroulau-Malère, situé en face de l’école, pour la somme de 5000 francs, afin de “doter l’école d’une cour de récréation assez vaste pour permettre aux enfants de jouer sans emprunter la voie publique.” Un projet succin fut rapidement couché sur une feuille de papier.

  • En 1950, les boiseries du bâtiment sont ravagées par les termites.

  • En 1994, la mairie déménage dans l’ancien presbytère, laissant cet espace pour l’école.
  • En 2002, après le départ à la retraite d’Angeline Olharan, le logement de l’instituteur reste vacant. Le rez-de-chaussée devient alors garderie.
  • En 2004, c’est au tour de la cantine de déménager dans le nouveau bâtiment flambant neuf. Cette place libérée permet au conseil municipal d’y créer une troisième classe.