«

»

Oct 30 2019

23-Souvenirs de Coutou

02/03/10 – La maison Bragart est située à flanc de coteau sur les hauteurs de Cassioula à côté des vignes en terrasses du Jardin de Babylone, c’est là qu’est né Marcel Coutou en 1943. « De chez nous, l’école est à 5 kilomètres, on y allait à pied avec ma sœur Jeannette. On coupait à travers champs chez Cassieula jusqu’à chez Bordenave Cadet et en chemin on prenait Emilienne et Euphrasie Bonnemaison, Marinette Lahitte, Françoise et René Jouanchicot, les cinq Castéra (André, Berthe, Henriette, Louisette et Pierre), puis les quatre Lacoste-poublanc (Denise, Pierrette, André et Jean-Marie) et les deux Cambeig (Claudine et Pierre). A Las Gabares on retrouvait Pierre Darribau, les jumelles Gaby et Anna et aussi Maurice et Maïté. Il nous fallait une heure pour faire le trajet et on arrivait souvent avant Jean Lalanne qui habite à côté. Lorsque Monsieur Camy se fâchait contre nous, souvent à cause d’Emile et Jean-Paul, il criait : « Tonnerre de gosses ! Je vais chercher Madame ». Quand on la voyait arriver toute rouge de colère on était impressionnés et on se tenait à carreau. En rentrant de l’école, on allait chercher les bêtes chez Louyrat (Tyas maintenant) quatre vaches et une paire de bœufs. Chez nous on vivait à cinq du travail de la ferme. Les deux hectares de vigne nous permettaient de vendre le vin en vrac. André Peyroutet portait les barriques à Pau et tout était vendu dans les cafés de Paris. On avait trois ou quatre veaux par an, trois litres de lait par jour, des poules et le cochon pour les repas de fêtes. On vendait les fruits les légumes et les fleurs au marché en portant tout avec les bœufs à Castéra où on prenait le car jusqu’à Pau. Vers 1964, les grandes surfaces sont arrivées, ça a été fini. Alors j’y suis rentré… chez Casino. Je me suis acheté une Dauphine avec mes 600 francs de salaire, l’assurance coûtait 800 ! »

 

Résultat de recherche d'images pour "aubertin 23-Souvenirs de Coutou"

01/11 – Marcel Coutou regarde les photos souvenir avec sa sœur Jeanette et sa tante Léontine