«

»

Oct 30 2019

31-Entrain d’Aubertin 2

26/03/10 – Jean Vignau Penen et l’Entrain d’Aubertin… il y a 60 ans !

– Jean Vignau Penen faisait partie de la première équipe de l’Entrain d’Aubertin en 1948. Avec Laurent Loustalot et Louis Matraman, ce sont les derniers mousquetaires de cette équipe glorieuse qui tapait dans un ballon de foot sur une colline… presque plate. En découvrant sa première licence de 1948, Jean Vignau s’étonne : « Mais c’est vieux de 60 ans ! Moi je n’ai joué que deux ans, c’était un peu trop violent. On ne jouait pas toujours le ballon, il fallait que le bonhomme soit par terre !

 

Résultat de recherche d'images pour "aubertin 31-Entrain d’Aubertin 2"

IMG/jpg/Sans_titre_29-2.jpg IMG/jpg/Sans_titre_31-3.jpg IMG/jpg/Sans_titre_23-4.jpg 01/15 – Pour ce terrain, on a tous travaillé comme aux galères. D’ailleurs c’est comme ça que s’appelait la machine qui nous servait à tirer la terre. Avec les wagonnets, on faisait rien. Il n’y avait pas de tractopelle à l’époque, on labourait en haut, puis on chargeait la terre dans le tombereau à la pelle et on vidait plus bas. On était 3 ou 4 paires de bœufs. Mon père avait dit : « Une journée de travail, après on verra ! »

Résultat de recherche d'images pour "aubertin 31-Entrain d’Aubertin 2"

02/15 – On n’arrivait pas à faire le plat, en plus on chargeait à la main, on blaguait, il n’y avait pas de rendement obligatoire. J’y suis allé 2 ou 3 fois avec les bœufs et le soir je ramenais un tombereau de cailloux, gros comme des œufs que je vidais dans les trous du chemin. Il y avait des trous de un mètre de profondeur en face de chez Marquèze. Si on y mettait la roue, l’essieu restait coincé. Il y avait une source, c’était un bourbier incroyable.

Résultat de recherche d'images pour "aubertin 31-Entrain d’Aubertin 2"

04/15 – En 1945, la commune voulait vendre le chemin, personne ne passait. Il n’y avait que Badie qui venait chercher des touyas. et puis le service de la monte ; le taureau était chez Peyroutet. En 58 les services des routes ont voulu revitaliser les chemins ruraux. Mais c’est nous qui mettions les cailloux du stade sur le chemin en face de chez Roujou. Quand on montait, devant chez Fourcade on patinait. Mais le foot, j’ai arrêté, j’avais mal à la jambe. Mon père m’a dit « Tu vas arrêter, ça joue trop dur. Sinon tu feras un vilain vieux ! » Heureusement qu’il a écouté son père. A 83 ans, il est pas si vilain que ça Vignau Penen !

Résultat de recherche d'images pour "aubertin 31-Entrain d’Aubertin 2"

05/15 – Laurent Loustalot jouait à l’arrière. Il fait partie des trois derniers joueurs de la création de l’Entrain d’Aubertin.

Résultat de recherche d'images pour "aubertin 31-Entrain d’Aubertin 2"

06/15 – Louis Matraman, tout heureux d’avoir retrouvé la licence de ses débuts : « On était jeunes ! »