Archives de la Catégorie : La Guerre 39-45

Nov 24 2018

Edouard Peyrucq prisonnier de guerre

Au moment où l’on s’apprête à fêter le 8 mai, la signature de l’armistice marquant la fin des combats de la seconde guerre mondiale, nous retraçons les moments pénibles qu’ont vécu les Aubertinois, au plus près des combats pendant cette guerre de 39-45. Avant de rappeler les noms des cinq enfants d’Aubertin morts pour la …

Continuer à lire »

Nov 24 2018

André Peyroutet prisonnier de guerre

André Peyroutet n’est resté qu’un an prisonnier en Allemagne. Il s’est évadé. Ce n’est pas qu’il était mal traité dans la ferme du maire du village, mais la liberté vaut tous les risques. Comme tous les matins, la colonne de vingt prisonniers est partie travailler, chacun chez son paysan, mais, quatre par quatre, le groupe …

Continuer à lire »

Nov 24 2018

Jean-Baptiste Labesque prisonnier de guerre

Le 16 mai 1940, les blindés allemands atteignent Montcornet, à une vingtaine de kilomètres de Laon. La 10e Panzer division et de l’infanterie fait une diversion en attaquant comme si elle avait pour but de passer derrière la ligne Maginot pour l’isoler. Elle rencontre une vive opposition autour du village de Stonne alors que la …

Continuer à lire »

Nov 24 2018

le 1er juillet 44 de Jeandou

Jeandou Cambeig est né dans la maison Claverie (chez Vignolles). Il n’a pas suivi le même chemin que ses frères et sœur : Pierre, Simon, Etienne et Louise qui sont partis à l’aventure en Amérique, tenter de gagner un peu mieux leur vie qu’ils n’auraient pu le faire en Béarn. Vivant tout seul comme un ermite, il …

Continuer à lire »

Nov 24 2018

le 1er juillet 44 par Joseph Péricou

Joseph et Clémence Péricou vivent désormais à Lasseube, à quelques mètres de la maison natale “Labory” d’Aubertin, de l’autre côté de la Baïse qui sépare les deux communes. A l’issue d’une partie de belote qui anime le dimanche après-midi, Joseph Péricou se met à raconter pour la première fois, devant ses enfants et petits-enfants, un …

Continuer à lire »

Nov 24 2018

Les bals clandestins à Aubertin en 1944

Irène Cambeig n’a pas fait un très long voyage lorsqu’elle s’est mariée pour aller de Lasseube à Aubertin. Fille Guilhem-Bohaben, elle a épousé son voisin d’en face, Victor Cambeig : « j’ai sauté juste le chemin ! » Elle sourit en racontant cette anecdote. Pourtant, la jeune Irène n’avait pas peur des kilomètres lorsqu’elle partait se promener avec ses copines Emilie …

Continuer à lire »

Articles plus anciens «

« Articles plus récents